Kristine Tsala 


« Je coupe, je découpe, je colle et j'assemble, du papier, du tissu ou de la fibre végétale. Peu à peu il se dégage comme un univers emprunt de reliefs et de couleurs...Du peu que je m'en souvienne, bois épars, feuillages secs,    racines mises à nu, effervescence des fibres collectées, tissus raccommodés se révélaient à mon égard comme un répertoire qui, aujourd'hui encore se révèle inépuisable..."


Née en 1979 à Yaoundé (Cameroun), Kristine Tsala a suivi sa formation tour à tour à l’Institut de formation artistique de Mbalmayo au Cameroun puis à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa en R.D.Congo. Extrêmement talentueuse, elle est fascinée tant par les rites et les jeux que par le monde de la mode et l’ambiance urbaine qui nourrissent son style si singulier baptisé « Street Attitude ».


Intense Art Magazine - Mai 2014

Kristine Tsala est libre. Libre d’être maître de son destin et d’assumer ce qu’elle a choisi: être artiste. Pleinement. La surface imposante de certaines de ses toiles lui donne même un sentiment d’invincibilité – et son succès ne peut que lui donner raison… Comme les deux autres membres du collectif, elle « distribue la couleur », elle donne à voir, et même plus : « C’est magnifique quand ton art est “utilisé”, pour une scénographie par exemple. La lecture est ouverte, les conversations multiples. » Les femmes qu’elle peint, elles aussi, semblent converser en se déplaçant dans la rue ou réunies autour d’un verre. Toujours en mouvement, très élégantes. « Plus jeune, les sociétés de textile m’ont proposé des gammes de pagnes avec des motifs irrésistibles. Et ça m’a donné une autre perspective. Aujourd’hui, mes dames sont habillées en pagne, c’est très contemporain, très moderne, et du coup, le pagne me suit partout, même dans mon atelier. » Sveltes et longilignes à l’extrême, elles héritent de la classe des Parisiennes de Jean-Gabriel Domergue et du maniérisme des figures féminines d’Amedeo Modigliani. Mais surtout « Je suis une fille de la forêt. Mon enfance, jusqu’à 18 ans, je l’ai passée dans mon village, au milieu des grands arbres. Donc, mes personnages sont mes nouveaux arbres… humains. Et aussi, j’aime voir les choses positivement. Le positif, ça élève. » Rita Diba

 

 

 

Couleurs tendres, personnages sveltes et élégants aux cous effilés posés sur une trame où s’entrelacent signes mystiques et masques, Kristine Tsala propose une vision dédoublée,  celle du conflit intérieur entre visible et invisible, celle aussi du temps difficile de l’intégration sociale quand modernisme et tradition se percutent.

EXPOSITIONS

2013

Atelier « la fashion attitude »  à l’Institut de formation artistique de Mbalmayo /Cameroun

2012

 Exposition au Djeuga Palace Yaoundé

«  From village to town ». Centre d’art contemporain Doual’art avec le collectif 3kokoricos

 2010

 Atelier "Trans" organisé par le centre d'art contemporain Doual'art

Exposition avec le collectif 3kokoricos au centre culturel Français François Villon de Yaoundé

2008

Fresque de 80m sur 3m. Lycée français de Kinshasa avec le 3kokoricos et l’artiste Arnauld Debal

« Kinshasa vue d’ici et d’ailleurs ». Installation multi média au centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa entre le collectif Kabola films et le collectif 3kokoricos

« Voyage in » avec le collectif 3kokoricos au Centre culturel français de Kinshasa

« Face au temps ». Centre Carter avec le collectif 3kokoricos à Kinshasa

2007

« Regard ». Centre Carter avec le 3kokoricos à Kinshasa

 2006

« Under African skies ». Sankaranka Gallery a Brooklyn New York.

2004

« Bayam salam amazone moderne ». Galerie Mis’art au Cameroun.

2003

« Let ‘us rebuilt. » Avec le collectif Beez’art United artist au Palais des congrès de Yaoundé

2002

Musée national du Cameroun - Jeune peinture Camerounaise

Copyright © 2014

Creation JL Clergue